Solutions de recharge

Les 10 idées reçues sur les voitures électriques

Les 10 idées reçues sur les voitures électriques

Choisir de procéder à l’électrification de sa flotte est un défi et comme dans chaque changement, il a ses freins. Pour convaincre vos collaborateurs de franchir le pas ou pour vous persuader tout bonnement, analysons les 10 idées reçues sur les voitures électriques.

1. Les véhicules électriques sont trop chers

Bien que ce fut le cas au début, les voitures électriques ont aujourd’hui un prix comparable, voire inférieur, à celui des voitures à moteur à combustion, en fonction de la marque et du modèle, en particulier grâce au coût des batteries, qui a fortement baissé depuis quelques années. Les batteries de 3ème génération vont contribuer à renforcer ce phénomène sur le moyen terme. De plus, le coût total de possession (TCO) d’un véhicule électrique, favorisé par le prix de l’électricité, la maintenance et des avantages fiscaux, devient désormais très largement compétitif par rapport à un véhicule thermique.

De multiples études de TCO effectuées par les fabricants et les entreprises de location longue durée le prouvent. Ce constat est également valable pour le marché allemand. À titre d’exemple, selon le magazine AutoZeitung, rouler dans une voiture à combustion coûte jusqu’à 50 % de plus qu’avec une voiture électrique ! En effet, un kilomètre dans un VW Tiguan revient à environ 30% de plus que dans une ID.4 ( 15% environ en France) et un km au volant d’une Audi Q5 représente environ 40% plus cher qu’un Q4 e-tron (aux alentours de 30% environ en France).

2. Le temps de recharge est trop long

Chaque jour, 70 % des opérations de recharge sont effectuées à la maison ou au travail, ce qui signifie que la recharge rapide n’est pas nécessaire. En revanche, dans le cas d’un long trajet, les bornes de recharge rapide permettent de récupérer 80% de l’autonomie de la batterie en 30 minutes : un délai moyen qui est de plus en plus réduit grâce à l’amélioration continuelle des technologies.

(Découvrez nos bornes de recharge)

3. Les longs trajets impossibles à réaliser

Les derniers modèles de la firme Volkswagen, par exemple, ont une capacité d’autonomie pouvant allez jusqu’à 550 km… et cela ne va pas en rester là ! En effet, avec des bornes de recharge rapide tous les 120 km en moyenne, vous allez pouvoir faire des longs trajets sans vous inquiéter.

4. Le nombre de bornes de recharge est trop limité

Le nombre de bornes de recharge ne croît pas : il augmente, il est en pleine explosion ! On dénombre actuellement un total de plus de 43 700 bornes de recharge exclusivement sur le sol français, soit une progression de 33% en seulement 6 mois, dopée par un des objectifs gouvernementaux visant à atteindre 100 000 bornes de recharge publiques mais aussi par le déploiement d’acteurs privés de ce type (la compagnie Ionity, le groupe Total Energy, etc.). 

5. La quantité d'électricité est insuffisante pour pouvoir tout électrifier

Selon RTE, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, le réseau électrique pourra répondre à l’augmentation de la demande en énergie des voitures électriques. Inutile d’en rajouter.

6. Les voitures électriques représentent un danger

La sûreté des batteries est à son comble ! Des dispositifs de sécurité novateurs préviennent tout risque d’incendie ou de décharge électrique. Si une collision se produit, le courant électrique en provenance de la batterie est même instantanément interrompu.

Les véhicules électriques sont-ils dangereux pour les piétons ?

Alors en effet les moteurs des voitures électriques sont silencieux, cependant les modèles sont obligés de dégager une sonorité artificielle pour alerter les piétons. À grande vitesse, le bruit des pneus est alors suffisant pour que le véhicule se fasse repérer.

7. Les voitures électriques = "green washing"

Sur l’ensemble de la période de vie du véhicule électrique, la quantité de CO2 produite est inférieure à celle d’une voiture à combustion. Si vous ajoutez à cela le développement de l’électricité verte, vous garantissez une réduction de votre impact environnemental en général.

8. La suppression d'emplois liée aux voitures électriques

Bien que la production d’une voiture électrique nécessite une quantité de main-d’œuvre inférieure (environ 30%) à celle d’une voiture à moteur à combustion, l’augmentation des volumes et la création de nouvelles technologies associées requièrent des équipes permanentes et efficaces et par conséquent, la création de nombreux emplois.

9. Les matières premières manquent

La réalisation de batteries de voitures électriques demande de moins en moins de cobalt et les réserves de lithium sont amplement suffisantes pour fabriquer des millions de véhicules électriques. Le recyclage des vieilles batteries atteignant 97 %, les ressources nécessaires vont également décroître de manière drastique.

10. Les voitures électriques c'est super ennuyant à conduire et ce n’est pas beau esthétiquement

Au contraire ! Sur les voitures électriques, la puissance est immédiate et les accélérations sont foudroyantes : un vrai plaisir de pilotage à ne surtout pas négliger…

 Si ce fut le cas autrefois, les voitures électriques ont dorénavant un design épuré, avec des lignes attrayantes. Grâce à la réduction de l’encombrement du moteur électrique, les industriels sont désormais libres de repenser à la fois à la conception et à l’intérieur de leurs modèles. Des designs avant-gardistes sont à découvrir, particulièrement pour les véhicules des marques du grand groupe Volkswagen !

Back to list

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.